Éleveur ( FCI / SCC ) depuis 1992 - American Stafforderrier - Élevage : De la Maison d'Este -  Mr & Mme VANOOSTHUYSE (Vienne)  France - 05.49.86.06.53 ou 06.84.08.24.94 - contact@maisondeste.fr

Toute l'actualité

 

news

 

 

 Nouvelles photos
des chiots disponibles.


voir rubrique: Nos Chiots

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

 

 

  
      

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous situer

gps

                                        L'histoire de American Staffordshire Terrier en cinq dates

 

 

Au XVIIIe siécle, en Angleterre sont organisés des combats entre chiens et rats appelés rat-killing. Les règles
étaient rudimentaires: Tuer le maximun de rats en un minimun de temps.

 

En 1835, la royauté anglaise abolit les combats entre chiens, taureaux, ours, etc qu'elle organisait naguère,
ce qui eut comme conséquence l'explosion des combats de chiens clandestins.

 

En 1860, James Spatt démarre une sélection rigoureuse de l'american staffordshire terrier.Il baptise les sujets
obtenus bull-terriers et donne ses lettres de noblesse à la race.

 

En 1936, L'American kennel club reconnaît la race et la baptise du nom de staffordshire terrier.Le standard le
distingue ainsi du pitbull, non reconnu par la FCI.

 

En 1972, il est rebaptisé american staffordshire terrier par l'American kennel club, pour éviter de le confondre
avec le staffordshire bull terrier, son cousin anglais

 

histo2

 

   

 

 La concécration du Staffordshire Terrir n'a été possible que grâce à la
détermination de John P.Colby qui présenta ses beaux spécimens Colby's Primo.

← John P.Colby en compagnie du champion de boxe Jack Johnson

Pool était le nom d'une femelle bleue appartenant à M Jack Simms, qui créa sa propre famille.

Ces terriers furent, lors de l'interdiction des combats chiens/taureaux (Bullfight) pratiqués avec Old Bulldog, croisés à ces derniers pour obtenir des
sujets plus petits, plus secs et nerveux, tout en conservant la solide determination des Bull-dog, le but étant d'organiser des matchs entre chiens.
Le réputé Bull&Terrier, guerrier dans l'âme, est adulé des ouvriers qui voient en lui une façon de gagner quelque argent.Bientôt tous les pubs
possédent leur Pit (fosse) dans leur cave ou leur arrière-salle dans lesquelles se déroulaient les combats les lundis et mercredis soirs.
Les tenanciers sont chargés de promouvoir les rencontres et de rassembler les paris.
Les réputations se contruisant au fil des victoires, certains chiens se voyaient dotés d'une cote importante, permettant à leur propriétaires de
proposer des saillies ou des chiots issus de leurs champions.
Une fois débarqués en Amérique avec leur Bulldog, Terrier et Buul&Terrier, les émigrants anglais et irlandais reformèrent des groupes et les
combats allaient bon train, tandis que cette pratique était proscrite en Grande-Bretagne.
Les Bull & Terrier prirent le nom de Pitdog (chien de fosse), Pit Bulldog ou plus généralement Bulldog.
Une nouvelle activité pour les hommes, éleveurs de combattants, se développant, certains commencèrent à établir des pedigrees succincts,
inscrivant sur des papiers les quelques noms des chiens qu'ils utilisaient.
Ces registres jalousement gardés, n'étaient partiellement divulgués qu'aux amis proches.
Les émigrants devenus américans désiraient le même changement de nationalité pour leurs chiens qu'il appelèrent American Pit Bull Dog ou
American Bulldog.
En 1898, M C.B Bennet fonde l'UKC (United Kennel Club) pour renforcer l'intégralité des enregistrements et fixer un standard pour les animaux
issus de la Old Familly (chiens importés d'Irlande etd'Angleterre).il désigna la race comme American Pit Bull Terrier.
Le mot American fut adjoint pour le distinguer du Bull Terrier anglais.
Aussi, M.Bennet considérait qu'une race développée ou améliorée dans son pays devait s'appeler AMERICAN.Il y eut un débat pour savoir si
le nom serait American Pit Bull Terrier, celui-ci prenant en compte les chiens de combat ou American Bull Terrier afin de mieux promouvoir la race.
American (Pit) Bull Terrier avec le "Pit" entre parenthèses fut la proposition acceptée.
Probablement le plus connu des éleveurs de Pitbull, John DolmP.Colby, originaire de la Nouvelle-Angleterre, a été au centre de polémiques car
depuis 1800, les éleveurs de la première heure tels que Tudor, Con Feeley,
Cockney Charlie ou Lightner, refusaient de vendre ou même de faire connaître leurs chiens au grand public.
Ils ne concevaient aucun écart de la "famille" et ne faisaient confiance qu'à leurs parents ou compagnons pour conserver leurs lignées de sang.
Cependant, M.Colby brisa le serment en annonçant ouvertement des portées de chiots dans divers magazines et en cédant des Pit Bulll au
commun des mortels.
Il le fit scrupuleusement, consciencieusement et consentit beaucoup d'efforts pour promouvoir et faire apprécier la race.
Son succés fut retentissant, on pouvait le voir en compagnie d'hommes politiques ou sportifs célèbres comme Jack Johnson ou le président
Roosevelt.
Tous deux possédaient des Pit Bull Terriers acquis chez M.Colby.
Quand en 1935, M.Colby, appuyé de quelques éleveurs, sollicita la reconnaissance de la race auprès de l'AKC (American Kennel Club), le
nom d'American Pit Bull Terrier ou American Bull Terrier ne fut accepté à cause d'éleveurs d'English Bull qui mirent leur veto, s'octroyant
l'exclusivité du nom Bull Terrier.Les amateurs de Boston Terrierqui avaient fait une demande d'officialisation de leur race en tant que "Boston
Bull Terrier" ont été déboutés pour la même raison.
Pour le Pit Bull, un autre facteur de complication s'ajoute, car l'ACK ne voulait pas d'un nom adopté par l'UCK Will Judy, éditant de Dog World
Magazine, suggéra le nom de Yankee Terrier.
Finalement, "Staffordshire Terrier" fut choisi et la race prit place au sein du groupe des Terriers.

histo1

Au milieu des années 50, quelques personnages nouvellement venus et peu enclins à accepter la parenté du Pit Bull et du Staff émirent l'hypo-
thèse que ce dernier serait une version du Staffordshire Bull Terrier anglais.Howard Hadley engagea et gagna son combat pour que le staff
anglais soient définitivement différent par l'AKC.
Cependant, les deux races sont restées sous des noms très similaires.
A ce moment, les éleveurs de Staff qui s'étaient durement battu pour que le nom d'American Bull soit élu, se virent offrir cette opportunité.
Ils motivèrent ce refus par le fait que, depuis de nombreuses années, ils avaient dépensé du temps et de l'argent pour promouvoir la race
comme Staff Terrier.
Dans le même temps, M Hadley s'aperçut que les souches maintenant fixées du Staff manquaient quelque peu de caractére et de vivacité.
Etant ami de Bob Wallace, éleveur de Pit Bull, il lui demanda conseil et s'il possédait, dans son élevage, un chien qui pourrait combler, par
son apport, les lacunes de la race.
Wallace lui proposa de faire saillir des lices par Wallace's Jeff, un fils de King of Cotton.
King était un sujet d'expo, réputé et son fils avait en lui toutes les qualités requises pour une retrempe efficace.
Howard loua Jeff pour retouver du tempérament et de l'énergie.Si jusqu'à présent nous parlons de Staffordshire Terrier, c'est par souci de
respect de l'ordre chronologique.
En effet, le mot American sera ajouté en 1974 pour le départir irrévocablement du Staff anglais.
Comme vous pourrez le constater, aux Etat Unis, le double enregistrement AKC/UKC est une pratique commune car dans ce pays,
il n'existe aucune hypocrisie sur les origines
des Am-Staff.
Vous trouverez dans les textes suivants quelques-uns des exemples les plus représentatifs.
Afin de simplifier la lecture, des abréviations des noms de races employées : American Staffordshire Terrier = AST, American Pit
Bull Terrier = APBT.
Knight Bomber est Crusader furent deux AST célèbrent et très solicités durant les années 60.
Ils ont remporté de nombreux shows à l'AKC, alors qu'ils étaient aussi enregistrés en tant qu'APBT avec l'UCK.
Le pedigree CH.Knight crusader remonte jusqu'à un non moins célèbre AST The Ruffian, qui lui même remonte à Tudor's Black Jack
APBT que l'UCK et de l'ADBA (american dog's breeder ass).
Tacoma All A Blaze, tenu en haute estime par les éleveurs AST avait un double pedigree ou figure Brown's Tacoma Jacke, un APBT.
Les AST de l'affixe X-Pert d'aujourd'hui sont en grande partie issus de la famille Tacoma.X-Pert's Gallant Betty, née en 1944 est l'ascen-
dante de : CH.X-Pert's Blossom 1947, CH.Topsy's Ghost 1942, CH.X-Pert's Topsy II 1950, CH.Gallant Molly B; CH. Ruffian Negro of
Har Wyn 1961,ainsi que de fameux AST de l'affixe Rounder.
Dans le pedigree de Gallant Betty on trouve des APBT de lignée Colby/Bennet/Pitt.
Calamity Anne fut associée au Ruffian et représente actuellement un quart des lignées AST Calamity est vraiment une institution
aux U.S.A.
C'est l'une des premières APBT de l'UKC à avoir été enregistrée comme AST à l'AKC. Son association avec les chiens Ruffian a fait
que sa famille figure dans la branchedes Gallant, Rolls et X-Pert.
De plus, un de ses descendants Amber Rambler est présent dans la majorité des lignées Willywood, Tiran, Tara, Touch'o Class, Roky
et Barbarian.
En guise de conclusion et pour confirmer l'authenticité des affirmations présentées, voici quelques citations d'influants et respectables
personnages officiels du monde del'Am-Staff. G.Gayton dit :"Il n'existe pas de différences entre les AST et les APBT de l'UKC car
depuis plus de soixante ans, ils ne font plus de combats. D'ailleurs si vous m'achetiez un chien, il aurait un double pedigree et il n'y a
aucune raison de s'alarmer parce que le standard AKC n'est qu'une copie du standard de l'UCK, et les Pit Bull Terriers qui y sont
répertoriés sont également soumis au TAN".
"Vous pouvez présenter votre chien comme Staff dans un schow AKC le matin et comme Pit à l'UKC l'aprés-midi". Quand l'ACK a
ouvert son livre des origines en 1968
tous ceux qui avaient des Pit Bull Terrier UCK ont eu la possibilité de les enregistrer comme Am-Staff, le seule condition requise, hors
application du standard, étant d'avoir au moins un parent déjà répertorié à l'ACK.
En 1958, M Witaker,président du STCA, écrivit dans un journal : "la majorité des am-staff descendent de souches UKC, ceux qui sont
contre le double enregistrement ou pedigree sont dans l'ignorance de l'histoire et des faits".
Maxwell Riddle, éminent juge de l'AKC débuta son article publié dans Dog World en 1987 par:"L'AKC Am-Staff et L'UKC Pit Bull sont
une seule et même race, même si le standard diffère sur certains points, cela peut-il remettre en cause toutes les origines?" .
Il semble désormais difficile de douter des racines du staff, même si certains nient toujours l'évidence, ne pouvant concevoir que le "Pit
Bull" soit le père unique d'un des plus beaux spécimens des Terriers de type Bull, "AMERICAN STAFFORDSHIRE TERRIER".

 

 

Mentions légales

Création : Grapholux 
©1999/2017 : www.maisondeste.fr - Tout droit réservé

N° Affixe : 56475
N° éleveur : 598249
N° Siren : 44273522100032